Vendredi 21 février 2020

Tout faire pour la gloire de Dieu et le salut des hommes! (1 Corinthiens 10,23-11,1)


Lire le texte

Toujours attentif à la cohésion de la vie communautaire, jusque dans ses dimensions les plus concrètes, l’apôtre Paul en vient à parler des nourritures terrestres. A cette époque comme à la nôtre, les prescriptions alimentaires sont nombreuses et souvent contraignantes. Dans ce contexte, Paul tient à rappeler que dans la communauté chrétienne, l’intérêt personnel s’efface devant l’intérêt d’autrui : de cette attention à l’autre dépend l’édification de l’Eglise (v. 24). Pour autant, dans son lien avec les non-croyants, le chrétien peut manger «tout ce qu’on lui offre, sans poser de question par motif de conscience». Ainsi, l’apôtre défend une liberté d’action individuelle, dans la mesure où elle est vécue dans l’action de grâces et la reconnaissance : envers le Seigneur, créateur de tous biens; envers les hommes qui les distribuent de bon cœur.

Bertrand de Felice

Prière: Seigneur, en cette attitude toute nouvelle pour son temps, nous reconnaissons l’apôtre des «païens», qui désire se faire «tout à tous… à cause de la Bonne Nouvelle». (1 Corinthiens 9,22-23)  

Référence biblique : 1 Corinthiens 10, 23 - 11, 1

Commentaire du 22.02.2020
Commentaire du 20.02.2020